Autopartage

Les clés de l’autopartage pour l’entreprise

Développement de l'autopartage en entreprise

Encore confidentiel il y a peu, l’autopartage en France connaît un véritable bond depuis 3 ans : de 5 000 utilisateurs en 2008, on est passé à 10 000 deux ans plus tard puis à 25 000 aujourd’hui. Bien sûr, on est encore loin des 100 000 abonnés Allemands ou Suisses et des 450 000 abonnés Américains. Mais alors que les collectivités publiques étaient jusqu’ici les principales initiatrices de services d’autopartage ; les entreprises s’intéressent désormais de plus en plus près à ce nouveau type de mobilité.

Un service économique ET écologique

C’est que, dans des temps où les préoccupations environnementales ne font plus seulement l’objet de beaux discours mais aussi d’applications concrètes, la mobilité partagée apparaît comme une solution en or… vert ! Avec une seule voiture pour plusieurs collaborateurs, les dépenses liées à la gestion d’une flotte de véhicules sont très réduites. Et si les véhicules proposés en autopartage sont eux-mêmes respectueux de l’environnement (modèles électriques ou hybrides), les émissions de CO2 sont drastiquement réduites, tout comme la consommation de carburant.

L’utilisation partagée des véhicules dans le cadre de l’activité professionnelle peut également être complétée par une offre d’utilisation personnelle, en dehors des heures de travail. Bien sûr, les utilisateurs ne sont plus utilisateurs uniques de leur véhicule : le passage à l’autopartage demande donc un effort de changement de mentalité. On constate cependant que dans les entreprises qui ont déjà adopté ce service, les réservations pour des utilisations personnelles remportent un grand succès.

Développement de l'autopartage en entreprise

Location longue durée : la solution pour l’autopartage en entreprise

Pour constituer une flotte destinée à l’autopartage, deux solutions : acheter soi-même les véhicules ou passer par la location longue durée. Dans le premier cas, attention à disposer du temps et des compétences nécessaires. Emprunter, acheter des véhicules en quantité, les revendre à terme sans perdre d’argent : tout cela demande une connaissance du marché automobile et de la finance, et un certain suivi. En un mot comme en mille, c’est un métier !

Mieux vaut donc s’en remettre à un loueur longue durée. En plus de la mise à disposition et de la gestion des véhicules souhaités, le loueur saura élaborer sur-mesure le service d’autopartage adapté, le tout pour un loyer mensuel incluant l’ensemble du service : mise à disposition des véhicules, entretien en cours de contrat, nettoyage, assurance, changements de pneumatiques, etc…

L’interface avec l’abonné

Pour simplifier la gestion des véhicules autopartagés, il est nécessaire de mettre en place un service de réservation ergonomique et efficace, assurer un accès sécurisé aux véhicules, offrir des aides à la mobilité (GPS, gestionnaire d’autonomie,…).

Plusieurs acteurs technologiques offrent aujourd’hui une réponse spécifiquement développée. Mobility Tech Green, société Rennaise, propose par exemple le système « e-Colibri » qui comprend : un site Internet entièrement modulable permettant de gérer les réservations et, si nécessaire, la facturation ; un écran dans chaque véhicule communiquant avec le site et proposant des services complémentaires (ex. GPS) ; un lecteur RFID haute sécurité, branché sur le système de verrouillage des portes et sur le coupe-circuit, qui assure l’accès aux véhicules ; une application Smartphone branchée sur le site Internet,…

Le « clés en mains »

Face aux demandes croissantes de services d’autopartage, loueurs longue durée et prestataires technologiques se sont alliés pour mettre en place des offres permettant aux collectivités comme aux entreprises de se décharger totalement de la gestion de ce nouveau service.

Ainsi, ING Car Lease propose désormais à ses clients l’offre « ING Car Sharing », élaborée en collaboration avec Mobility Tech Green. Cette offre, intégrée au contrat de LLD, inclut la mise à disposition des véhicules, le déploiement du logiciel de gestion du parc mis en autopartage et l’ensemble des prestations de LLD « classiques » (entretien, etc…).

Avec cette offre, utilisée notamment par Bouygues Telecom pour gérer son parc de Citroën C-Zéro électriques, l’utilisateur réserve son véhicule par Internet ou sur son mobile et y accède grâce à son badge d’entreprise. Il peut ensuite librement utiliser le véhicule pour des besoins professionnels (trajets inter-sites, par exemple), mais aussi le réserver pour son usage personnel le soir et les week-ends. Dans ce cas, il est facturé en fin de mois selon l’usage qu’il a fait du service.

Share:

Leave a reply