En France

La voiture qui freine à la place du conducteur

Une étude crédible

IIHS désigne le très sérieux INSURANCE INSTITUTE FOR HIGHWAY SAFETY. Ce dernier vient de rendre compte de ses analyses sur l’efficacité des systèmes de freinage automatiques en ville. Après l’ABS et l’ESP, il s’agit là d’un dispositif qui pourrait se généraliser. En tous cas, les premiers résultats de l’IIHS valent tous les prospectus publicitaires des constructeurs. C’est plus précisément les statistiques d’accident des Volvo XC 60 équipées de ce système qui ont été étudiées et comparées avec les données de véhicules toutes marques et des Volvo similaires non équipées du système.

Comment ça marche?

Le système City Safety chez Volvo fonctionne jusqu’à 30 km/h. Des capteurs mesurent l’écart avec le véhicule précédant. En fonction de sa vitesse, les calculateurs décèlent la probabilité d’un impact. Si tel est le cas, le système de freinage est automatiquement actionné et stoppe l’auto.

Quels résultats?

Avec 27% d’accidents en moins par rapport aux autres véhicules, et 19% d’accidents en moins que les Volvo similaires, la cause semble entendue. D’autant plus que les blessures sont, quant à elles, réduites dans des proportions encore plus importantes. Comme toutes les technologies innovantes, celle-ci devrait se déployer dans l’ensemble des marques et gammes de véhicules, sous l’influence des sociétés d’assurance.

A l’heure du choix d’un véhicule en location longue durée, il serait dommage de ne pas avoir en mémoire ces résultats.

Le groupe ABVV Automobiles en parle sur son site : 1 million de Volvo équipées du système de freinage automatique

Share: