Mobilité électriqueNon classé

Véhicule électrique et gains d'énergie

Le marché du véhicule électrique

Selon Journalauto.com, EDF « prend position sur le marché VE » et y « jouera un rôle majeur » grâce à son récent accord de partenariat avec Schneider Electric pour concevoir une solution clé en main d’infrastructures de recharge pour VE. EDF a également annoncé le lancement d’une plateforme communautaire « Plug&Move » qui proposera une solution intégrée de stations d’autopartage de VE pour les entreprises et les collectivités territoriales.

Lire l’article >

Autoactu.com publie les conclusions de sa rencontre de Béatrice Foucher, Directrice du programme véhicule électrique de Renault. Celle-ci estime que les facteurs de choix de la stratégie VE sont présents: « Nous considérons que le véhicule électrique sera un marché significatif demain avec 1 véhicule sur 10 en 2020 ». Toutefois, elle souligne la présence de freins, « notamment au niveau de l’infrastructure de recharge ».

Alléger les véhicules pour grapiller des gains d’énergie

LaTribune.fr s’intéresse à un autre acteur du marché automobile qui compte lui aussi « révolutionner l’automobile »: Michelin. Patrick Oliva, Directeur Prospective et Développement durable explique en effet que Michelin entend s’affirmer comme acteur de la mobilité, « en agissant non seulement sur le véhicule mais aussi sur son usage ». Plusieurs solutions sont évoquées dans l’article pour « grappiller des gains d’énergie » en allégeant les véhicules et optimisant les auxiliaires: « c’est là que les roues motorisées développées par le groupe prennent tout leur sens ». Michelin entend également « jouer un rôle sur le terrain de l’offre de services ».

Lire l’article >

Share: