Mobilité électriqueNon classé

Véhicules électriques et hybrides

Le numéro de janvier de L’Automobile et L’Entreprise publie le compte-rendu de sa table-ronde semestrielle sur les véhicules hybrides et électriques. Les participants sont revenus sur les freins au développement de ces véhicules. Stéphane Crasnier explique la prise de risque actuelle des loueurs à proposer ces véhicules: « Nous autres, loueurs, avons la capacité de mettre durablement à la route des véhicules sur lesquels on aura un risque de revente. On peut prendre ce risque sur une faible volumétrie, mais demain il faudra que l’on soit certain de pouvoir fonctionner à terme avec un TCO pérenne, sans bonus, sans aide constructeur« . Alphabet incite ainsi les acteurs de la LLD à « inventer et créer des services spécifiques que l’on soit capable de pouvoir facturer« .

L’Automobile et L’Entreprise propose également une interview d’Olivier Monot, qui revient sur l’appréhension par Alphabet des véhicules électriques et hybrides: « Ces véhicules sont une réalité chez nous, y compris sur l’électrique. Nous les abordons selon deux biais: en étant précurseur sur le sujet et en roulant nous-mêmes en véhicules électriques car nous disposons de notre propre flotte« . L’interview met particulièrement l’accent sur le rôle précurseur d’Alphabet: « Nous avons été les premiers à mettre une voiture électrique chez SFR, puis nous gérons une flotte de véhicules électriques en autopartage chez Bouygues« . Le journaliste expose également l’analyse d’Alphabet sur les perspectives de ce marché: « Aujourd’hui les deux technologies vont avoir un second élan, car l’offre se développe« .

Share: