AlphabetNon classé

Alphabet et l'assurance

Interview de Thierry Montorcier, Alphabet France

Thierry Montorcier, pouvez-vous vous présenter et décrire vos missions chez Alphabet France ?
Je suis responsable Assurance d’Alphabet France.
Ma première mission est de conseiller nos clients sur des solutions d’assurance. La seconde mission, à l’aide de quatre collaborateurs expérimentés, est de gérer les sinistres le plus rapidement possible. Et surtout d’assurer la mobilité des collaborateurs des entreprises assurées.

Comment est perçu le sujet assurance, et plus particulièrement assurance auto dans l’entreprise ?
Souvent, dans les entreprises, le sujet Assurance n’est pas jugé prioritaire. Notre rôle est de conseiller nos interlocuteurs et de les sensibiliser sur le fait que leur contrat d’assurance doit être adapté à leur contrat de location longue durée pour éviter les doublons, les absences ou les insuffisances de garantie.

Quelles sont les spécificités de l’approche assurance d’Alphabet ?
Une des valeurs d’Alphabet est la proximité. Au service Assurance nous l’appliquons toujours dans notre relation avec nos clients. Ainsi en rendez-vous, nous découvrons en priorité leur fonctionnement en termes d’assurance. Nous faisons un état des lieux de leur contrat d’assurance, de leur gestion éventuelle. Suite à cela, nous proposons une solution adaptée à leur parc assuré. Et nous gérons, éventuellement, les sinistres à venir avec pour objectif de toujours garantir la mobilité des collaborateurs.

Pouvez-vous nous donner un exemple concret de la façon dont s’appliquent les polices d’assurance ?
Les récentes averses de grêle nous montrent bien qu’il est important de prévoir et de connaître son contrat d’assurance. Nous avons, aujourd’hui en France, 400 000 véhicules endommagés. Le risque grêle est un risque assurable – il faut qu’il soit souscrit dans la police d’assurance du client. Or, il existe une confusion entre les risques naturels tels que la grêle, et les catastrophes naturelles qui sont un risque non-assurable et qui sont supportés par l’Etat.

grele-voiture

Quels conseils donneriez vous aux responsables de flottes automobiles et aux conducteurs ?
A la veille des départs en vacances, nous vous invitons à vérifier les termes de votre contrat d’assurance. Pouvez-vous conduire votre véhicule à l’étranger ? Pouvez-vous prêter votre véhicule ?
Nous vous invitons également à vérifier l’état général de votre véhicule, de vous reposer avant de partir, de faire des pauses régulières le long du trajet.

L’assurance n’exclut pas la prudence !

Avec l’Assurance Dommages & Responsabilité Civile d’Alphabet, vous bénéficiez d’une couverture optimale de vos véhicules !

Demandez un devis et comparez avec votre assurance actuelle !

assurance-alphabet

Les mots-clés de l’assurance flotte automobile

  • Amrae (Association pour le Management des Risques et des Assurances de l’Entreprise) : C’est l’Association professionnelle de référence des métiers du risque et des assurances en entreprise. http://www.amrae.fr/
  • Catastrophes naturelles : Aux termes de la loi, sont considérés comme effets des catastrophes naturelles « les dommages matériels directs non assurables ayant eu pour cause déterminante l’intensité anormale d’un agent naturel lorsque les mesures habituelles à prendre pour prévenir ces dommages n’ont pu empêcher leur survenance ou n’ont pu être prises » (Article L. 125-1 alinéa 3 du Code des assurances).
  • Contrat d’assurance flotte : Un contrat est généralement considéré comme une police flotte à partir d’un parc de 5 véhicules assurés. Il n’y a pas de notion de bonus malus, et le tarif ne prend pas en compte la zone de circulation.
  • Convention IRSA (Indemnisation et Recours entre Sociétés d’Assurance automobiles) : La Convention est utilisée par les assureurs pour gérer les accidents matériels dont les dispositions ont des effets sur les statistiques de flottes.
  • FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages) : Le FGAO indemnise les victimes d’accident de la circulation quand le responsable n’est pas identifié, quand il n’est pas assuré ou quand son assureur est insolvable. Dans les autres cas, ce sont les compagnies d’assurances qui prennent en charge l’indemnisation.
  • Franchise : La franchise est la somme qui reste à la charge de l’assuré à la suite d’un sinistre et ne sera donc pas remboursée par l’assureur.
  • Garantie perte financière : Cette garantie couvre la différence entre l’encours financier et la valeur à dire d’expert du véhicule au jour du sinistre (VADE, VRADE) lors d’un vol total ou lorsque le véhicule est déclaré épave.
  • Immobilisation : C’est l’indisponibilité d’un véhicule pendant le temps de sa réparation ou de son remplacement définitif suite à un accident, une panne, un vol ou tout autre dommage.
  • One-stop shopping : L’objectif est de remorquer le véhicule vers un carrossier ou un garage capable de fournir un véhicule de remplacement.
  • Perte d’exploitation : Une expertise comptable est nécessaire pour établir l’indemnisation de la perte d’exploitation. Il faut déterminer le manque à gagner (chiffre d’affaires non réalisé du fait de l’immobilisation), puis identifier et imputer les frais non exposés sauf à procéder par addition des charges fixes et de la marge nette.
  • Assurance responsabilité civile (RC) : La responsabilité civile correspond à l’obligation de réparer les dommages causés à autrui. Ce dommage peut résulter, par exemple, d’une imprudence. La responsabilité civile peut s’assurer. C’est alors l’assurance qui se substitue au responsable, c’est-à-dire à l’auteur du dommage, pour indemniser la victime.
  • Risk Management : L’objectif du Risk Management n’est pas d’empêcher la prise de risque mais de permettre de comprendre et de gérer de manière optimale les risques pris (dans une optique d’arbitrage risque/rentabilité).
  • Risques assurables : Pour être assurable par une société d’assurance, le risque doit être aléatoire et suffisamment courant (sans être certain) pour pouvoir calculer sa probabilité. L’aléa peut porter sur la survenance ou la non survenance d’un évènement (par exemple le vol), mais également sur la date de réalisation d’un évènement certain (par exemple une assurance décès). Par ailleurs, le risque doit être futur et licite. Enfin, la réalisation du risque doit être involontaire.
  • Service à domicile entreprise : Le prestataire missionné par l’assureur va chercher le véhicule sur le lieu et à l’heure choisis par le client (dès 7h et jusqu’à 20h), et le ramène ensuite au même endroit. Pendant le temps de la réparation, le conducteur a accès à un véhicule de remplacement.
  • Service d’accident management : accompagner le conducteur propriétaire du véhicule suite à un accident. L’accident management intervient une fois que le sinistre a lieu pour lancer des opérations de réparation et maintenir la mobilité conducteur.
Share: