Avis d'expertNon classé

Sécurité routière : enjeu de société… et d’entreprise

Le dernier bilan de la sécurité routière vient d’être publié. Des chiffres encourageants avec pour la première fois depuis 2002 une baisse globale de 7 % des délits et contraventions. Pourtant, bien que les français conduisent mieux, des points noirs demeurent. Et si l’une des responsabilités sociétales de l’entreprise consistait à s’engager dans le combat de la sécurité routière ?

Les français n’ont jamais aussi bien conduit qu’en 2013

Moins de tués sur la route, moins d’infractions à la vitesse, baisse sensible des retraits de points, nombre de contraventions en baisse pour la première fois depuis 10 ans… L’horizon de la sécurité routière s’éclaircit. Les campagnes de prévention et la peur du gendarme ont porté leurs fruits mais si certains délits baissent de façon spectaculaire (-44,8 % pour la vitesse) d’autres stagnent (-0,8 % pour l’alcool) tandis que certains progressent franchement (+ 9,3 % pour les stupéfiants).

Derrière ces chiffres, la réalité des accidents mortels dont les principales causes restent inchangées : vitesse 24,5 % et alcool 20,1 %. Une macabre réalité qui semble traduire un seuil au dessous duquel il semble impossible, hélas, de descendre. A moins que les gestionnaires de flottes d’entreprises n’aient également un rôle à jouer dans le cadre de leurs flottes automobiles.

proportion-delits-2013

Quand l’éco-conduite fait aussi baisser les sinistres

A l’origine prévue pour faire baisser la facture de carburant des collaborateurs et donc de l’entreprise, la formation à l’éco-conduite s’est vite révélée efficace quant à la baisse du nombre d’accidents. “Les pratiques se rejoignent pour atteindre les deux objectifs”, analyse Pascale Cozon, présidente de Mobigreen. Moins de particules fines et d’oxyde d’azote émis correspond aussi à moins d’accidents constatés. Créé à la suite de la formation des conducteurs de La Poste, Mobigreen s’est rendu compte que la démarche de l’éco-conduite avait créé une nouvelle dynamique sur la prévention des risques routiers en entreprise. Travail de longue haleine, l’éco-conduite enseignée sur simulateur ou sur la voiture du collaborateur doit en outre être répétitive. Les bons réflexes sont à entretenir et les conducteurs les moins exemplaires à former en priorité pour un maximum d’efficacité.

A la santé des collaborateurs conducteurs

Le 3 juillet dernier, le ministère du travail publiait un décret au Journal officiel ajoutant un alinéa au classique “aucune boisson alcoolisée autre que le vin, la bière, le cidre et le poiré n’est autorisée sur le lieu de travail”. Cet ajout permet désormais à l’employeur de prendre des mesures par le biais du règlement intérieur “lorsque la consommation de boissons alcoolisées est susceptible de porter atteinte à la sécurité et à la santé physique et mentale des travailleurs”. Le présent décret vise à donner aux employeurs les moyens d’assumer l’obligation de sécurité de résultat qui leur incombe en matière de préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs, et de prévenir tout accident. A bon entendeur, salut. Il faut en effet bien garder en tête que la responsabilité de l’entreprise peut être engagée en cas d’accident de la route survenu lorsque le salarié rentre chez lui après avoir consommé de l’alcool dans l’entreprise. Ces quelques lignes pourraient ainsi servir à montrer l’exemple en limitant la quantité d’alcool offerte et en systématisant la présence d’éthylotests lors des fêtes par exemple. Pas question pour autant de supprimer les précieux pots de départ ou les déjeuners d’affaires mais simplement de sensibiliser, prévenir et responsabiliser les organisateurs et les acteurs de ces moments de vie de l’entreprise.

ethylotest-voiture

Un bilan pour se dépasser

Parce que la sécurité routière concerne tout un chacun, l’entreprise, les gestionnaires de flottes et leurs partenaires loueurs longue durée ne peuvent pas se contenter des statistiques encourageantes du millésime 2013. Il serait dommage de laisser l’entreprise sur le bas côté tandis que la sécurité routière progresse.

En savoir plus :

 

Share: