En FranceNon classé

Fini le constat dans le vide-poche, place au « e-constat » dans votre poche

Le constat amiable papier a 50 ans. Assurément l’âge de la modernisation et de la simplification. Ce sera chose faite le 1er décembre prochain. A cette date, les assurés confrontés à un accident matériel pourront se passer de ce formulaire au profit du « e-constat auto », une nouvelle application commune à l’ensemble des assureurs.

Pourquoi changer ?

Il est probable qu’il y a en France plus de Smartphones en poche que de constats papier dans les boites à gants de nos véhicules. Le e-constat va permettre d’éviter la recherche éperdue du second et les conséquences parfois critiques d’un remplissage tardif (rendez-vous non honorés entre les deux parties, ajouts unilatéraux de commentaires voire d’informations erronées , etc).

Les assureurs mettent également en avant des temps de traitement réduits des dossiers, grâce à l’e-constat. Non seulement parce qu’il sera envoyé plus rapidement, depuis les lieux et au moment du sinistre, mais aussi grâce à une rédaction simplifiée (car guidée au travers de 7 étapes), une meilleure lisibilité du document, la géo-localisation de l’accident grâce à la fonction adhoc du smartphone, et enfin à la possibilité d’ajouter des photos des dégâts, et des positions des véhicules.

Pour qui ?

L’e-constat fonctionne pour la totalité des assureurs et des automobiles immatriculées et assurées en France.

Comment ?

Un smartphone fonctionnant sous iOS (Apple Store) ou Android (Google Play) permettant une liaison Internet est nécessaire pour charger l’application. Attention toutefois à l’accident en zone isolée et mal couverte par les opérateurs ! Et à noter que l’application n’est pas compatible, lors de son lancement avec les Windows phones, ni avec les BlackBerry.

Les assureurs recommandent de toute façon de l’installer sur son Smartphone et de saisir ses informations personnelles sans attendre d’avoir un accident.

Quand ?

L’application sera téléchargeable dès le lundi 1er décembre sur Smartphone ou tablette.
Mais le choix entre le constat papier et le constat numérique reste ouvert sans réserve.

Pour quels sinistres ?

L’e-constat présente les mêmes limites que le constat papier Il ne permet donc de déclarer qu’un accident matériel (et non corporel) ou un accrochage impliquant un seul ou deux véhicules assurés et immatriculés en France. En revanche, le constat numérique a la même valeur juridique que le constat papier.

constat-papier

Évolution logique de la numérisation, l’e-constat sera certainement adopté par les assurés les plus jeunes sans délai. Les plus prudents choisiront de télécharger l’application et de conserver le célèbre formulaire à couverture bleue dans leurs véhicules. Quant aux gestionnaires de flottes automobiles, ils conseilleront probablement à leurs conducteurs de privilégier ce nouvel e-constat.

 En savoir plus :

 

Share:

Leave a reply