Non classéVP

Mercedes : une nouvelle nomenclature

Les rumeurs selon lesquelles Mercedes allait lancer une nouvelle nomenclature de ses modèles se vérifient.
Ces changements d’appellation apparaissent régulièrement dans la vie d’un constructeur.

La longue histoire des appellations constructeurs

Mercedes 280 SL de 1968
280sl-953-1

Si la stratégie de désignation des modèles Peugeot reste inchangée avec la fameuse règle du X0X (201, 404, 607, 308 et depuis peu 3008), ce n’est pas le cas de tous les constructeurs. Ainsi, Mercedes avait depuis plusieurs années, pour aider à se situer dans les niveaux de gamme devenus nombreux, abandonné les chiffres de ses modèles anciens (190 E, 280 SL…) pour des lettres (Classe A, Classe B….). Ces catégories sont maintenant bien identifiées par les cibles et ne nécessitent pas de changement.
Mercedes-Benz conserve donc l’appellation de ses modèles Classe A, Classe B, Classe C, Classe E et Classe S.

Crossovers, coupés et cabriolets renommés

Il en va tout autrement avec les catégories de véhicules plus récentes ou moins diffusées, c’est-à-dire essentiellement les crossovers et les cabriolets connus jusque-là sous les appellations ML, GLK, GL et SLK.

Selon le nouveau plan, l’appellation des crossovers commence par «GL» et pourra être suivie d’une lettre qui les aligne avec la classe Mercedes de référence.
Ainsi une appellation GLA désigne désormais un crossover du niveau de gamme des Classe A.
Plus haut dans la gamme crossover, cela signifie que le GLK se transforme en GLC et que la classe M devient le GLE.
Le GL dont le positionnement est proche de la Classe S devient le GLS.

Mercedes-GLA-250-4Matic

Lorsque ces crossovers seront déclinés dans des versions au profil arrière fuyant, prenant ainsi l’aspect de coupés surélevés, ils obtiendront la désignation « Coupé ». Cela signifie que le prochain Crossover façon Coupé de la catégorie M sera appelé « Coupé GLE ».

Les coupés à 4 portes, catégorie récente et prisée, conservent leurs préfixes CL. Ainsi, CLA et CLS ne changent pas de nom, mais le roadster SLK sera logiquement rebadgé en SLC.

Deux exceptions à la règle : Les très emblématiques SL et Classe G gardent leur appellation, sans doute parce que Mercedes-Benz les juge « in-class-ables ».

nomenclature-mercedes-model-series

Nomenclatures liées aux motorisations et propulsions

Mercedes-Benz abandonne les désignations « BlueTec », « Electric Drive », etc. L’identification de ces motorisations se fera désormais par une lettre minuscule.
Les modèles diesel reçoivent maintenant un simple « d », les hybrides gagnent un « h », les hybrides rechargeables et électriques un « e » et les modèles à pile à combustible alimenté sont désignées par un « f » et les véhicules fonctionnant au gaz naturel obtiennent un « c ». Ainsi, le diesel SUV GL350 BlueTec va recevoir sur le hayon arrière le badge GLS350d.
La désignation « 4MATIC » pour les modèles à quatre roues motrices reste inchangée.

nomenclature-mercedes-drive-systems

Une mise en place progressive

La nouvelle nomenclature est mise en place progressivement. S’il faudra un peu de temps aux gestionnaires de flottes LLD et aux clients particuliers pour s’y adapter, tout cela semble plus logique et plus transparent.

Enfin, et concernant les produits d’exception, Mercedes a également confirmé le lancement de la marque Mercedes-Maybach, qui sera traitée de la même façon que Mercedes-AMG. Sur ces véhicules, les marques AMG ou Maybach seront apposés sur le côté gauche de la malle arrière, l’étoile à trois branches au milieu, et la désignation du modèle (S600, C63, etc.) sur la droite.

inscription-Maybach-Mercedes-Classe-S

Share: