Non classéVP

BMW série 1 restylée : Le standing compact et compétitif

Même si elle n’en est qu’à sa seconde génération, la Série 1 est devenue l’un des piliers de la gamme BMW, et pour de bonnes raisons : Présentation impeccable, bonne ergonomie, châssis agile, moteurs volontaires et sobres font partie de son ADN.
Pour 2015, elle évolue significativement, tant en apparence extérieure que sous le capot.

Voici les principales évolutions qui font de la BMW Série 1 une alternative encore plus crédible.

Une gamme de moteur adaptée à l’entreprise

Au moment où la part du diesel dans les ventes tombe sous les 60% (73% en 2012), l’expertise de BMW en moteur essence pourrait bien servir la BMW série 1.

  • Le quatre-cylindres essence d’entrée de gamme cède ainsi la place au trois-cylindres 1.5 déjà vu sur les Mini. Sur la 116i (qui remplace la 114i), ce moteur développe 109 ch.
  • Le passage au trois cylindres concerne aussi le diesel, via la version 116D Efficient Dynamics Edition.
    Cette version optimisée annonce une consommation moyenne de 3,4 l/100 km, ce qui correspond à des émissions de CO2 de 89 g/km.
  • Comme d’habitude chez BMW, les versions moteurs plus puissantes sont nombreuses.
    Ainsi, en haut de gamme, une 125 D affiche 225 ch et une M135i compte 326 ch.

bmw-serie-1-face

Design

Le face-lift de la BMW Série 1 est évident au premier coup d’œil, ce qui n’est pas toujours le cas chez BMW.
Le travail est visible tant à l’avant avec des feux de jour LED qu’à l’arrière.
Cela suffit à donner la prestance qui manquait à le série 1.

bmw-serie-1-arriere

Aides à la conduite

Cette BMW Série 1 propose un régulateur actif avec radar capable d’arrêter la voiture, ainsi qu’un assistant au stationnement perfectionné et une batterie de caméras permettant entre autres de donner des indications sur la signalisation routière.

bmw-serie-1-interieur

Un positionnement prix compétitif

Premium et « value for money » ne sont pas incompatibles et les versions d’entrée de gamme de cette BMW sont bien placées.
En effet, la nouvelle 116i est affichée au prix de l’ex-114i et 5% moins chère environ qu’une Audi A3 équivalente.
L’écart atteint 7% si l’on compare la version Diesel 116D avec la Mercedes Classe A 180CDI.

Commercialisée en mars 2015, la nouvelle BMW Série 1 sera totalement dévoilée au public à l’occasion du salon de Genève.

TagsBMW
Share:

Leave a reply