En FranceNon classé

Vacances, j’oublie tout ?

La période estivale inquiète les pouvoirs publics, qui ont déjà dû annoncer une augmentation de la mortalité sur nos routes au premier semestre. La vitesse ne pouvant plus être seule mise en cause, l’accent est mis sur d’autres facteurs et cible particulièrement les jeunes conducteurs.

Afin de combattre certains comportements, de nouvelles règles sont entrées en application le 28 juin dernier : interdiction du port de l’oreillette pour les conducteurs et diminution de la limite autorisée d’alcool dans le sang pour les jeunes conducteurs (décret n° 2015-743 & JO du 27 juin).

Tous concernés

Des actifs à l’écoute

Une étude a été réalisée par l’IFOP pour MMA en mars 2015 sur le comportement au volant des « actifs » (personnes effectuant un déplacement professionnel au moins une fois par mois). Il en ressort que 74 % d’entre eux émettent ou reçoivent des appels en conduisant et que pour ce faire, 32 % tiennent leur mobile à la main. Cela étant, les actifs utilisent déjà majoritairement le kit mains-libres sans fil (53 %), un point positif alors que l’utilisation du kit mains-libres avec oreillettes vient d’être interdite par les pouvoirs publics.

Les commerciaux sont particulièrement concernés par l’usage du téléphone au volant : 84 % d’entre eux déclarent recevoir ou émettre des appels en conduisant, soit la plus forte proportion toutes professions confondues. Suivent les professionnels du BTP, les artisans, les agriculteurs et les professionnels sanitaires et sociaux.

Les jeunes conducteurs… à convaincre

En été, les occasions de retrouver famille ou amis aux quatre coins de la France sont nombreuses.
Mais une enquête récente du site « le jeune conducteur »  sur les comportements des jeunes au volant présente de quoi réfléchir :

  • 81 % des jeunes envoient des SMS au volant.
  • 64 % avouent avoir déjà fait un selfie en conduisant.
  • Plus d’un jeune sur deux a déjà conduit en état d’ébriété.

Mesures en application au 1er Juillet 2015

Interdiction du port de l’oreillette

L’article R. 412-6-1 du code de la route interdisait déjà l’usage d’un téléphone tenu à la main par le conducteur d’un véhicule en circulation.

Le nouveau texte interdit à tout conducteur en circulation de porter à l’oreille un dispositif susceptible d’émettre un son (oreillette, casque audio, oreillette, oreillette bluetooth) à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité.

telephone-main

oreillettes-voiture

oreillette-bluetooth

casque-voiture

dispositif-integre-voiture

telephone-casque-scooters

oreillettes-scooters

dispositif-integre-casque

telephone-velo

oreillettes-velo

oreillettes-bluetooth-velo

casque-audio-velo

Contrevenir à ces dispositions est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 4ème classe (135 €). Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de 3 points du permis de conduire.

Diminution de la limite autorisée d’alcool dans le sang

La concentration autorisée d’alcool dans le sang passe à 0,2 g/l (au lieu de 0,5 g/l) pour les conducteurs en situation d’apprentissage de la conduite et pour les nouveaux conducteurs détenteurs d’un permis de conduire, soumis au délai probatoire (3 ans après l’obtention du permis de conduire ou 2 ans si le permis a été obtenu dans le cadre de la conduite accompagnée).
Le gouvernement n’a pas fixé le taux à 0g/l afin d’éviter les « faux positifs » dus à l’usage de médicaments comprenant de l’alcool ou à l’alcoolémie naturelle causée par la métabolisation des protéines.

Le fait de conduire avec un taux égal ou supérieur 0,2 g/l est puni d’une contravention de 4ème classe (135 €) et de la réduction de 6 points du permis de conduire.

L’anti-démarrage couplé à un éthylotest électronique sera sans doute bientôt prêt techniquement et constituera l’étape suivante à ce dispositif.

Tronçons test à 80 km/h

L’expérimentation de la baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 km/h à 80 km/h sur les Routes Nationales débute avec 81 kilomètres répartis sur trois routes jugées accidentogènes : la RN7 dans la Drôme (18 km entre Valence et Crozes-Hermitage), la RN57 en Haute-Saône (14 km entre Vesoul et Rioz) et la RN151 dans l’Yonne et la Nièvre (32 km et 17 km, entre Auxerre et Varzy).

Vigilance pour chacun

Les piétons représentent 15 % des tués sur autoroute. En été, le nombre plus élevé d’occupants par véhicule augmente ce risque proportionnellement. En cas de panne, les précautions de base s’appliquent à tous : porter un gilet réfléchissant et se tenir derrière les barrières de sécurité.

A l’heure des grands départs, voici un aide-mémoire indispensable au moment de prendre la route.

Check-list avant de prendre la route des vacances

Vérifiez l’état du véhicule :
Si la fréquence d’entretien des véhicules modernes a baissé, elle ne doit pas inciter à négliger les basiques et en particulier :

  • Vérifier son carnet d’entretien et la date de la dernière révision
  • Contrôler l’état des pneus et leur niveau de pression, roue de secours incluse.
  • Surveiller niveaux d’huile, d’eau, de lave glace : les moteurs neufs peuvent consommer un peu d’huile et un réservoir de lave-glace vide peut agacer voire représenter un danger si le pare-brise devient sale
  • Climatisation (filtre et recharge)
  • Eclairage : Si les journées sont longues en été, nombreux sont les automobilistes à rouler de nuit pour éviter chaleur et trafic

Objets obligatoires ou utiles à ne pas oublier :

  • Éthylotest
  • Papiers du véhicule
  • Carte et/ou GPS : l’ancêtre du GPS, la carte papier, reste un outil incontournable (et agréable !) pour évaluer visuellement les distances, préparer les itinéraires et les étapes
  • Gilets de sécurité
  • Chargeurs 12V de téléphone portable et de GPS externe
  • Boissons

Un voyage se prépare :
Internet est bien sûr votre allié pour cette étape et permet de préparer :

 

Crédits photos : MI/DICOM/F.PELLIER
Share:

1 comment

  1. raff 16 juillet, 2015 at 10:07 Répondre

    J’ai toujours du mal à comprendre pourquoi les oreillettes sont interdites… Idem pour l’interdiction de boire 2 petits verres pour les jeunes conducteurs qui viennent d’avoir leurs permis.
    Pour moi, les nouvelles réglementations sont là pour nous assassiner sur les amendes.

Leave a reply