Non classéTémoignages

SWIFT : Électrification de sa flotte

Les 21 premiers modèles de BMW i3 livrés par Alphabet à la société belge ont fait l’objet d’une véritable stratégie de la part de sa responsable de flotte. Les explications d’une convaincue… qui a su convaincre.

Caroline Ceustermans, gestionnaire Flotte et Mobilité chez SWIFT Belgique

Caroline Ceustermans, gestionnaire Flotte et Mobilité chez SWIFT Belgique

« Nous avons depuis quelques années mis en place une car policy qui détermine un niveau maximum d’émissions de CO2 pour nos véhicules » (140 g/km, NDLR). Mais Caroline Ceustermans, gestionnaire Flotte et Mobilité chez SWIFT en Belgique (près de 100 unités), ne voulait pas s’arrêter là. Convaincue depuis plusieurs années des opportunités offertes par la voiture électrique, elle a saisi l’occasion d’infléchir les habitudes des collaborateurs, qui s’équipaient à près de 85 % en diesel. « La décision du gouvernement belge de favoriser les moteurs non thermiques, en accordant par exemple 120 % de déductibilité des charges liées à la location et à l’utilisation des modèles 100 % électriques, et 90 % sur les hybrides qui parviennent à tomber sous le seuil des 105 g, a évidemment pesé dans la balance ».
Un argument suffisant pour décider l’entreprise à laisser faire Caroline Ceustermans dans sa croisade verte, pour laquelle elle a pris le temps de peaufiner toute une stratégie, pendant près d’un an, avec son fournisseur Alphabet. « Chez nous, le véhicule de base c’est la BMW Série 3 Touring, la Mercedes Class C ou encore l’Audi A4. Pas question de proposer à nos conducteurs des modèles électriques certes non polluants, mais hors du segment business confort ». Le management de l’entreprise a donné l’exemple, en s’équipant par exemple d’une Tesla en remplacement d’une Audi Q5.

Des bornes de recharge jusque chez les conducteurs

Mais pour convaincre les collaborateurs, la voiture de société constituant en Belgique un paramètre social important, il faut d’autres atouts. « C’est à partir de là que nous avons commencé à nous intéresser aux BMW i3. Pour franchir le pas et lever le principal frein lié à l’autonomie des voitures, nous avons engagé une réflexion avec Alphabet pour installer des bornes de recharge sur le site de l’entreprise et chez les très nombreux conducteurs qui en avaient la possibilité technique à leur domicile. »
Et le 5 mai dernier, les 21 premiers véhicules ont été livrés par Alphabet. « Le travail de conviction en amont a été important. Nous avons choisi par exemple un modèle REX, équipé d’une réserve de neuf litres de carburant pour prendre le relais en cas de décharge totale de la batterie. Cela nous fait perdre un peu en déductibilité de charges, mais c’était le prix à payer pour rassurer nos collaborateurs sur l’autonomie de leur nouvelle voiture. Aujourd’hui, après six mois, je remarque qu’aucun conducteur ne s’est plaint d’être tombé en panne ».
Vingt et une bornes ont par ailleurs été installées sur le parking de SWIFT, face à l’entrée principale, « un petit avantage quand il pleut » sourit Caroline Ceustermans. L’électricité prélevée pendant la journée est donc directement payée par l’entreprise. Et lorsque le conducteur enclenche le chauffage et le dégivrage de sa voiture à distance via une application sur son smartphone, la charge est prise sur la borne, pas sur la batterie de la voiture.

Des véhicules thermiques en appoint ponctuel

Pour finir de convaincre les collaborateurs, Caroline Ceustermans a souscrit l‘option « Flex Mobility Car » avec Alphabet, permettant ainsi aux conducteurs de véhicules électriques de disposer, trente jours par an, d’un véhicule thermique pour effectuer de plus longs trajets. « Ils ont également la possibilité de cumuler les jours non pris, d’une année sur l’autre ».
Un ensemble de dispositions qui ont convaincu. Devant le succès de cette première vague, SWIFT a d’ailleurs la volonté d’accroître d’environ 50 % sa flotte de véhicules verts (électrique et plug-in hybryd) au cours des trois années à venir. « Nous avons l’objectif d’être « CO2 neutral » à l’horizon 2020 et les voitures de société seront un levier pour y parvenir ».

Share:

Leave a reply