En FranceNon classé

La voiture préférée des Français en 2015 : plus grande, plus chère et toujours plus connectée !

Selon l’étude annuelle de l’Argus, les Français achètent des voitures de plus en plus chères (plus 5% sur 2014 et plus 27% en cinq ans). C’est le prix à payer pour des modèles toujours plus grands et mieux équipés. Mais avec à la clé, une obsolescence technologique de plus en plus rapide. De quoi faire les beaux jours de la LLD ?

Attendue avec impatience par les professionnels de l’automobile, qui avaient déjà enregistré avec satisfaction les bons chiffres de ce début d’année concernant les ventes de véhicules, l’enquête annuelle de L’Argus (*) sur les pratiques d’achat des conducteurs français a enfin rendu son verdict.

Ce qu’il faut en retenir :

  • Budget moyen : + 1 100 euros en un an

Le prix moyen du véhicule s’établit désormais à 25 108 euros, soit 1 100 euros de plus qu’en 2014. Cela représente une augmentation de presque 5% en 2015 et de 27% (+ 5 350 euros) depuis 5 ans. La part des ventes de modèles dont le prix dépasse 25 000 euros passe à 43% (39% en 2014)

  • Les SUV, un segment qui tire la hausse

Le succès des SUV (+26% de hausse des immatriculations pour les petits SUV, +10% pour les compacts, +37% pour les grands) surperforme le marché (+6,8% au total) et tire les prix à la hausse. L’Argus explique ainsi qu’un petit SUV coûte 4 500 euros de plus qu’une berline équivalente et 1 250 euros de plus qu’un monospace. Il est aussi plus volumineux, ce qui explique l’augmentation des mensurations moyennes des véhicules achetés en 2015 : 4,22 mètres de long, 1,54 mètre de haut, 1,78 mètre de large, 1,255 tonne.

  • Toujours plus de technologie embarquée et moins de pollution

Nos véhicules embarquent toujours plus de technologies, ce qui influence à la hausse le prix des modèles. Les dispositifs permettant de répondre aux contraintes environnementales ont aussi un coût… mais donnent des résultats, puisque les émissions de CO2 reculent de 4g en pour s’établir en moyenne à 111 g/km. Les consommateurs se montrent également avides de systèmes de connectivité ou d’aide à la conduite, et sont prêts à payer pour ces coûteuses options.

  • Moins de diesel, moins de consommation car moins de puissance

L’équation économique du diesel est de moins en moins pertinente, surtout pour les petits rouleurs. Si 58% des voitures vendues roulent encore au gazole, la part de cette motorisation tend à diminuer, avec une chute de 6 points sur 2014 et de 15 points (73%) sur 2012. Un mouvement qui s’accompagne de la baisse progressive des tailles de cylindrée (1473 cm3 en 2015 contre 1509 cm3 en 2014, soit une diminution de 2,5%) et celle des consommations moyennes (4,5 litres aux 100 km, soit 0,1 litre en moins). L’arrêt des aides du gouvernement pour les moteurs Diesel pour accompagner l’objectif de réduire les émissions de particules fines semble pousser les consommateurs à se détourner de ce type de motorisation pourtant plébiscité pendant plusieurs décennies.

Obsolescence accélérée, un catalyseur du passage à la location longue durée

En attendant l’enquête 2016 de L’Argus, un constat s’impose déjà : la voiture, même en entrée de gamme, doit fournir désormais un package minimum d’équipements technologiques à ses acquéreurs. Le superflu d’hier devient l’indispensable d’aujourd’hui… Ce phénomène entraine inévitablement une obsolescence plus rapide des voitures et leur renouvellement plus fréquent.

Dans ce contexte, la location longue durée est la solution idéale pour répondre aux attentes des conducteurs : privilégiant l’usage du véhicule à la possession, elle permet aux utilisateurs de renouveler plus souvent leur véhicule et de monter en gamme à chaque changement en bénéficiant des dernières technologies embarquées. Côté employeur, la LLD permet à l’entreprise de se décharger du problème de revente et de se protéger d’une éventuelle décote en fin de contrat.

(*) Etude réalisée par L’Argus, reposant sur l’analyse des ventes des 250 modèles les plus populaires en France, qui représentent 99% du marché en 2015.

Share: