Actualité

5 bonnes raisons de bien conduire et de bien se conduire sur la route

Du 18 au 26 Mars 2017, l’Association Française de prévention des comportements routiers lance la semaine internationale de la courtoisie sur la route. C’est une bonne occasion pour rappeler aux conducteurs qui ont tendance à monter un peu vite dans les tours que les incivilités ne sont pas véritablement rentables…

#1 Excès de vitesse : plus de mal que de temps

Vous avez rendez-vous à 20h30 à l’autre bout de la ville et il est déjà 20h10. Vous êtes tenté d’appuyer un peu trop sur l’accélérateur en arrivant sur l’autoroute, quitte à franchir la barre des 130 km/h. Cependant, une étude démontre que pour gagner six petites minutes, il vous faudra rouler à 150 km/h sur… 100 km. En revanche, les excès de vitesse sont responsables de 26 % des accidents mortels[1]. Est-ce que cela vaut vraiment le coup ?

#2 « Kit piéton » rime avec « risque d’accident »

Un automobiliste français sur 10 pense lutter contre l’endormissement au volant en discutant au téléphone[2] ! L’objet maléfique multiplie pourtant par cinq le risque d’accident. Qu’il soit utilisé avec un kit mains libres ou pour écrire des SMS, tout ce qui détourne votre attention de la route décuple les possibilités d’accidents.

#3 « L’enfer, c’est les autres »

Environ 3 % des français admettent que leur comportement sur la route est agressif2. Parmi ceux-là, seulement 1 % vivent en Ile de France2 ! Pourtant, les Franciliens sont particulièrement connus pour manquer de courtoisie sur les routes, que l’on soit au volant d’un véhicule léger, d’un véhicule utilitaire, à vélo ou à pied. En revanche, environ 45 % d’entre eux jugent les autres irresponsables2. Une bonne raison pour les piétons d’enlever leurs écouteurs et de traverser aux passages destinés à cet effet lorsque le feu est vert, et pour les conducteurs de gagner en esprit critique sur leur conduite.

#4 Être responsable pour ceux qui ne le sont pas

Grâce aux nombreuses campagnes menées par les associations de sécurité routière, retenir un ami ivre et l’empêcher de prendre le volant est désormais entré dans nos mœurs. Malgré le fait que ce soit une des principales causes des accidents de la route, 54 % des français n’insistent pas pour retenir un conducteur fatigué avant qu’il ne prenne la route2.

#5 Mieux conduire pour faire des économies

Une conduite agressive entraîne une surconsommation pouvant aller jusqu’à 40 % par rapport à une conduite plus souple. Les conducteurs pressés, notamment lorsque des ralentissements mettent leurs nerfs à rude épreuve, ont tendance à accélérer dès que possible et à devoir freiner dans l’urgence. Pourtant, les études démontrent qu’une conduite à vitesse constante permet d’éviter de consommer trop de carburant. Une bonne raison de lever le pied, non ?

Et s’il ne fallait retenir qu’un seul argument, l’agressivité est contagieuse et ne révèle pas la meilleure part de votre personnalité. Une bonne raison de passer des noms d’oiseaux aux noms de fleurs…

[1] Selon l’Association Prévention Routière (2015)

[1] Enquête IPSOS sur le comportement des français au volant (Février 2017)

Share: