Gestion de flotte

LOA, crédit-bail, LLD : quelle solution pour financer avec pertinence son parc automobile ?

LLD, LOA, crédit-bail, les avantages et inconvénients des financements auto

Crédit, crédit-bail, LOA, LLD… Les entreprises ont accès à différents modes de financement pour financer leurs véhicules professionnels. Des solutions bien différentes les unes des autres qui rendent le choix complexe. Tour d’horizon des avantages et inconvénients de ces formules, avec un accent particulier sur la LLD qui reste l’un des modes de financement les plus pertinents pour les entreprises.

Le terme de « leasing » ne reflète pas une solution de financement à proprement parler. Emprunté à l’anglais, ce terme est souvent utilisé à tort par le grand public pour désigner une location contractuelle de longue durée avec possibilité (ou non) de devenir propriétaire du bien loué à l’échéance. Dans la réalité, il existe plusieurs formules bien différentes les unes des autres pour financer une flotte d’entreprise : l’acquisition (au comptant ou à crédit), la LOA (location avec option d’achat), le crédit-bail et la LLD (location longue durée) sont autant de solutions mises à la disposition des entreprises.

L’acquisition du véhicule

L’acquisition d’un véhicule peut se faire de manière classique en achat sur fonds propres ou par le recours à un crédit classique. Dans la première option, elle implique de puiser dans la trésorerie de l’entreprise. Dans la deuxième, elle mobilise sa capacité d’endettement et suppose que l’entreprise prend en charge la gestion quotidienne des véhicules (entretien, assurances, assistance, revente, etc.).

Le crédit-bail & La LOA

Le crédit-bail et la LOA sont des modes de financement assez proches : l’entreprise fait acheter le véhicule de son choix par un organisme financier qui le met à sa disposition en contrepartie d’un loyer mensuel ou trimestriel. A la fin du contrat, le locataire a la possibilité de devenir propriétaire du véhicule en s’acquittant d’une « option d’achat » fixée contractuellement.

Ces deux solutions se distinguent essentiellement par leurs conditions de résiliation :

  • Utilisé essentiellement pour l’achat de matériel d’équipement pour les professionnels, le crédit-bail ne permet pas la résiliation du contrat avant terme sauf autorisation expresse du bailleur et moyennant le paiement de pénalités.
  • En LOA, il est possible de résilier le contrat avant son terme, à chaque date anniversaire.

Proposées par de nombreux constructeurs, ces solutions de financement nécessitent un apport qui prendra la forme d’un dépôt de garantie et/ou d’un premier loyer majoré – ce qui implique de puiser dans la trésorerie de l’entreprise. Comme pour un achat à crédit, le contrat de crédit-bail ou de LOA a un impact sur la capacité d’endettement de l’entreprise. Il ne prévoit pas de prestations complémentaires (assurance, entretien), contrairement à un contrat de LLD.

La Location Longue Durée

La LLD reste la solution par excellence pour financer le parc automobile d’une entreprise puisqu’elle lui permet de :

  • Externaliser la gestion de sa flotte automobile.
  • Recevoir des conseils et bénéficier de l’expertise du loueur pour le choix de ses véhicules.
  • Optimiser son TCO en prenant en compte de nombreux paramètres, tels que le prix de vente, la fiscalité, la consommation, les émissions de CO2, etc.
  • Suivre avec précision l’utilisation de ses véhicules.

De plus, aucun apport n’est nécessaire et les loyers peuvent être adaptés à la réalité du roulage en cours de contrat. Le contrat de LLD peut inclure de nombreuses prestations comme l’entretien, l’assistance, l’assurance, mais aussi le changement des pneumatiques ou la mise à disposition d’une carte carburant.

Enfin, l’entreprise locataire préserve sa capacité d’endettement (pas d’engagement hors bilan) et elle est libérée de la revente des véhicules, qui sont restitués au loueur en fin de contrat.

Pour en savoir plus, consultez les solutions de LLD proposées par Alphabet.

Share:

Leave a reply