Actualité

Le SUV et l’électrique : les deux principales tendances du Salon de Francfort 2017

Le SUV et l’électrique : les deux principales tendances du Salon de Francfort 2017@iaa 2017

L’industrie automobile s’est réunie à Francfort du 14 au 24 septembre. Les nouveautés présentées par les constructeurs s’inscrivent dans la dynamique réaffirmée par le Plan Climat et les dernières répercussions du « DieselGate ». Dans la continuité de la tendance du Salon de Genève de mars dernier, cette édition fait la part belle aux SUV et à l’électrique.

Quelles nouveautés pour les flottes ? 

Dacia Duster 2

Une sécurité passive renforcée, une nouvelle planche de bord et une meilleure ergonomie : le nouveau Duster fait la part belle au confort. Il délaisse son image low-cost au profit d’équipements qui ont déjà remporté l’adhésion du public, comme le démarrage sans clé ou la climatisation régulée. Pour ce modèle, pas de date de commercialisation ni de tarif arrêté, mais un premier prix annoncé à 11 990€.

Citroën C3 Aircross

Citroën capitalise sur le succès de la C3 avec sa déclinaison en SUV urbain. Le concept « Aircross » avait déjà été présenté lors du Salon de Genève 2017. Parmi les qualités de la C3 Aircross, on peut citer sa modularité, son coffre volumineux et ses équipements : aide à la conduite, freinage automatique d’urgence, alerte de franchissement de ligne, avertisseur d’angle mort, assistant au stationnement ou reconnaissance de panneaux de vitesse. Commercialisée en Espagne à l’automne et en France courant octobre, son prix sera compris entre 15 950 € et 23 950 €.

 Volkswagen T-Roc

Le T-Roc vient renforcer l’offre SUV de Volkswagen. Ce modèle à la fois urbain et compact bénéficie d’une silhouette « coupésport ». Son cockpit entièrement numérique, son écran tactile et sa forte connectivité en font un véhicule résolument digital. Le Volkswagen T-Roc arrivera sur le marché dès Janvier 2018 et sera proposé à partir de 22 000 €.

E-Pace, le tout premier SUV compact de Jaguar

Avec un design particulièrement esthétique, Jaguar présente son premier modèle SUV. Il propose une gamme de moteurs composée de 4 cylindres 2.0 turbo de 150 à 300 chevaux, déjà un best-seller annoncé. Par la suite, il sera également proposé avec une motorisation hybride. Son prix le place dans la fourchette haute des SUV : il faudra compter entre 35 700 € et 61 550 €.

 BMW X3 : la continuité

Avec cette nouvelle version, BMW capitalise sur le succès du X3. Les évolutions de la carrosserie sont discrètes mais néanmoins présentes : la 3ème génération de X3 est plus robuste et se rapproche d’un petit X5. Il sera disponible en novembre 2017, à partir de 51 900 €.

BMW Série 6 GT

Dans la continuité de la série 5 GT, BMW présente la nouvelle série 6 GT. Ce modèle dispose d’un habitacle allongé, d’une ligne harmonisée et de nombreux équipements. Les moteurs bénéficient également de cette montée en gamme. Disponible dès la mi-novembre, il faudra compter a minima 68 150 € pour l’acquérir.

Porsche Cayenne 3

Le Porsche Cayenne gagne en longueur et s’affine avec cette 3ème génération. Pas de diesel annoncé pour ce modèle, mais des versions Turbo et Turbo S ainsi qu’un hybride rechargeable. La gamme de prix commence à 77 184 €, soit 6 000 € de plus que la génération précédente.

Mercedes Classe X

Développé sur la base technique du Nissan NP300 Navara, la Classe X se présente comme un utilitaire premium. On retrouve avec ce modèle le style racé et élégant de Mercedes ainsi que les prestations haut de gamme auxquelles la marque nous a habitués. Le constructeur promet un V6 de 258 ch avec transmission intégrale permanente pour 2018. Le premier prix de la Classe X est proposé à 38 000 €.

Parmi les autres modèles SUV et crossovers qui marquent cette édition du Salon de Francfort, on retrouve le Hyundai Kona, la Seat Arona, la Skoda Karoq, l’Opel Grandland X et la Kia Stonic.

L’électrique à marche forcée

Le Plan Climat a renforcé la dynamique « zéro émission » auprès des constructeurs. Mercedes-Benz a annoncé l’électrification de ses gammes de véhicules à l’horizon 2022. Sa marque citadine Smart quant à elle, ne sera à terme disponible qu’en électrique (2020). Mercedes-Benz souhaite ainsi proposer une transition en douceur vers l’électrique.

Début septembre, BMW a présenté officiellement son plan d’électrification. Celui-ci prévoit 25 modèles électrifiés pour 2025, la moitié en « plug-in hybrid  » et l’autre moitié en tout électrique. La marque présente sur le salon de Francfort son dernier concept i5 qui annonce 700 km d’autonomie en conditions réelles ainsi que la Mini Electrique, dont la commercialisation est prévue en 2019.

Volkswagen le supplante avec un chiffre choc : 80 véhicules d’ici 2025 dont plus de la moitié 100 % électriques. De son côté, Volvo annonce sa conversion totale à l’électrique pour 2019, rejoint par Jaguar qui promet une gamme entièrement électrique pour 2020. De son côté, le constructeur Honda a dévoilé l’Urban EV Concept comme prémices de l’électrification des deux-tiers de ses modèles d’ici 2025.

Que retenir du Salon de Francfort 2017 ?

Alors que l’ombre de l’affaire Volkswagen continue de planer sur l’industrie et avec elle celle d’un véritable scandale de santé publique, les constructeurs s’engagent dans l’électrification massive de leurs gammes.

On note l’absence de douze constructeurs généralement présents sur le salon (Peugeot, Fiat, Nissan, Mitsubishi, Jeep, Alfa, Infiniti, Volvo, DS, Tesla, Cadillac, Chevrolet) – vraisemblablement pour raisons économiques. La prépondérance des marques allemandes (Volkswagen, BMW et Mercedes) sur le salon de Francfort a aussi pu décourager certaines candidatures.

Share: