Infos véhicules

Transformation des utilitaires : une forte valeur ajoutée pour les entreprises

Transformation des utilitaires : une forte valeur ajoutée pour les entreprises

Sur le marché porteur des Véhicules Utilitaires Légers (ou VUL), l’offre des constructeurs et des spécialistes de l’aménagement et de la transformation se développe afin de proposer des véhicules adaptés à tous les métiers et à toutes les ambitions. Les loueurs longue durée se positionnent également pour accompagner les entreprises à toutes les étapes de la gestion de leur parc de VUL. Décryptage.

Le VUL, une définition à respecter pour bénéficier de l’exonération de TVA

Représentant un segment clé au sein du secteur automobile, les Véhicules Utilitaires Légers (ou VUL) sont par définition des véhicules dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est inférieur à 3,5 tonnes, le PTAC représentant le poids du véhicule à vide et de son chargement. Tout véhicule dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes entre dans la catégorie des poids lourds et nécessite un permis spécifique, contrairement aux VUL qui se conduisent avec un permis B.

Toute entreprise assujettie à la TVA peut récupérer celle-ci sur les véhicules utilitaires légers qu’elle achète ou loue dans le cadre d’un contrat de LLD.

Toujours plus loin dans l’adaptation aux spécificités de chaque métier

Les VUL sont principalement destinés à une utilisation commerciale ou industrielle. Depuis plusieurs années, les entreprises, de la TPE au très grand compte, se sont laissé séduire et investissent (ou réinvestissent) dans ces véhicules. Les VUL participent en effet directement à la productivité de leurs collaborateurs, à l’efficacité de leurs organisations et à leur notoriété, chaque véhicule pouvant arborer les couleurs et le logo de l’entreprise.

Le choix d’un VUL est guidé par des critères touchant à l’activité professionnelle (transport de marchandises ou de matériel), au volume de chargement, à la modularité ou aux équipements intérieurs.

Ce regain d’intérêt de la part des entreprises pour les utilitaires a conduit les constructeurs à adapter leur offre. Les acteurs nationaux (Renault, Citroën, Peugeot, etc.) mais aussi internationaux (Mercedes, Fiat, Ford, Nissan, etc.) multiplient les modèles et les versions en jouant la carte de l’équipement (GPS, solutions de connectivité), de la sécurité et du confort (position de conduite ergonomique) ou encore de la diversification des énergies (véhicules électriques).

La personnalisation des VUL

Les spécialistes de l’aménagement et de la transformation des VUL, comme Gruau, SD Services ou Durisotti proposent aux entreprises des équipements et des aménagements spécifiques pour répondre à leurs besoins métier. Les entreprises peuvent opter pour des équipements de série (disponibles en catalogue) ou choisir des équipements sur mesure.

Et le choix est vaste : systèmes sophistiqués de communication, supports d’armement… Ou, plus classiquement, installation de bennes, d’ateliers mobiles ou de rangements.

Les loueurs longue durée accompagnent pas à pas leurs clients dans l’élaboration de leur cahier des charges et l’analyse de leurs besoins opérationnels afin d’éviter des erreurs comme l’oubli d’une porte latérale coulissante ou un poids du véhicule trop élevé après aménagements.

Le marquage des véhicules, une opportunité économique

Le marquage des véhicules représente une opportunité économique intéressante, car elle leur permet d’afficher raison sociale, coordonnées, logo et images. Une étude 3M a récemment souligné qu’une signalétique sur véhicule est vue plus de 180 000 fois par mois ! Les professionnels du « logotage » considèrent que ce mode d’affichage est cinq fois plus visible qu’un panneau statique. Et 70 % des personnes interrogées déclarent apprécier les véhicules en tant que supports publicitaires. Il n’est donc pas étonnant que les entreprises se montrent sensibles aux avantages de la personnalisation de leurs véhicules utilitaires.

Les loueurs longue durée proposent des prestations de « logotage » en option dans leurs contrats de LLD. Les clients bénéficient aussi d’une prestation de dépersonnalisation lorsque le véhicule est restitué en fin de contrat.

La LLD, un mode de financement adapté

Le choix d’un VUL parfaitement adapté à ses missions est de nature à améliorer la productivité de l’entreprise et donc à développer son chiffre d’affaires. Pourtant, les équipements supplémentaires peuvent impacter fortement le prix initial du véhicule. Le choix de la location longue durée est alors le plus approprié, même pour les petites entreprises : les équipements ajoutés au véhicule contribuent à augmenter sa valeur résiduelle en fin de contrat, ce qui limite leur impact sur les loyers mensuels.

En souscrivant un contrat de LLD pour ses véhicules utilitaires, l’entreprise bénéficie de loyers calculés au plus juste, en fonction de la durée du contrat et du kilométrage prévisionnel. Et bien sûr, elle est déchargée de la revente de ses véhicules parfois très “personnalisés” sur le marché de l’occasion… leur “délogotage” ayant été réalisé par le loueur en fin de contrat de LLD.

Chiffres du marché et palmarès des immatriculations

Depuis quelques années, le marché des utilitaires légers se porte bien. Selon les chiffres du CCFA (Comité français des constructeurs automobiles), sur les 11 premiers mois de l’année 2017, la croissance des immatriculations atteint 10,3 % (soit 385 313 unités). Parmi le TOP 10 des modèles les plus immatriculés à fin octobre 2017, Citroën monopolise les 4 premières places avec ses modèles Jumpy, Berlingo, Nemo et Jumper, et Renault place 3 véhicules (Alaskan, Kangoo et Trafic).

Share: