Bonnes pratiquesGestion de flotte

Réduire les émissions de CO2 liées aux déplacements professionnels, un défi pour les entreprises

Plan Climat, restrictions de circulation, nouvelle Loi de Finances, Plan de mobilité : les réglementations et directives favorisant la réduction de l’empreinte carbone ont plus que jamais le vent en poupe. Ces textes promouvant la mobilité durable impactent nécessairement les entreprises, à l’origine d’une grande partie du trafic routier à travers les déplacements professionnels et les trajets domicile-travail effectués quotidiennement par leurs collaborateurs.

Une démarche écoresponsable 100% gagnante

Au-delà du respect d’obligations légales de plus en plus drastiques et de considérations environnementales, la réduction des émissions de CO2 apporte de nombreux bénéfices aux entreprises, qui restent prescriptrices et se doivent de montrer l’exemple.

En proposant à ses collaborateurs d’autres moyens de déplacement que la voiture individuelle, l’entreprise répond notamment aux besoins des salariés souhaitant réduire les frais engendrés par leurs déplacements domicile-travail et améliore son accessibilité, participant ainsi à la fidélisation de ses talents et à l’accroissement de son attractivité.

En parallèle, en réduisant la circulation de véhicules individuels dans le périmètre autour de sa zone d’implantation, l’entreprise accède à la volonté de plus en plus marquée des collectivités de réduire le trafic urbain et d’améliorer la qualité de l’air de leurs administrés. Elle peut également travailler de concert avec les services locaux afin que le réseau de transports publics desserve au mieux la zone, créant ainsi une synergie bénéfique pour l’entreprise, les salariés, les collectivités et l’environnement.

L’innovation au service de la mobilité durable de demain

Néanmoins, aussi vertueuse que soit la démarche de réduction de l’empreinte carbone, elle n’est cependant pas aisée à mettre en place et représente un véritable défi pour les entreprises détentrices d’une flotte composée de plusieurs dizaines, centaines voire milliers de véhicules. Pour y parvenir, outre le concours des collectivités, les entreprises peuvent s’adjoindre l’expertise de plusieurs acteurs œuvrant activement à construire la mobilité durable d’aujourd’hui et de demain.

Côté constructeurs, les performances des véhicules propres ne cessent de croître. Les freins souvent évoqués autour de l’utilisation des véhicules électriques à leurs débuts – prix élevé, manque d’autonomie, complexité des systèmes de recharge – sont aujourd’hui levés, et ce type de motorisation est désormais parfaitement indiqué pour de nombreux profils d’utilisation. En parallèle, la télématique embarquée permettant d’optimiser l’utilisation des véhicules de service, de générer des économies de carburant et donc de réduire les émissions de CO2 se généralise.

Pour aller plus loin dans la démarche, les entreprises peuvent aussi proposer à leurs collaborateurs de bénéficier de véhicules mis à leur disposition en autopartage, de plateformes de mise en relation pour du covoiturage entre salariés, de formations à l’éco-conduite et à la prévention des risques routiers. Les vélos à assistance électrique (VAE) sont également en plein essor et suffisent pour les déplacements ponctuels sur de courtes distances.

Dans ce contexte, les loueurs doivent se positionner comme de véritables acteurs de la mobilité en entreprise et accompagner leurs clients dans la définition et la mise en œuvre de leurs démarches visant à réduire leur taux d’émission de CO2.

 

Alphabet propose dans le cadre de son offre « Expertise Plan de Mobilité »
un accompagnement et une gamme complète de services de mobilité clé-en-main,
mis en place en partenariat avec des experts de premier plan,
permettant aux entreprises concernées de répondre pleinementà l’obligation
en vigueur depuis le 1er janvier 2018  de présenter un « Plan de Mobilité ».
Share: